À propos de nous

Rome ne s'est pas faite en un jour. Comme tout projet, nous avons connu des hauts et des bas, mais nous ne changerions rien si tout était à refaire. Pourquoi ? Parce que cela nous a permis d'approfondir nos compétences, nos aspirations, nos envies... pour vous offrir le meilleur et trouver la perle rare, cette maison !

Nous, c'est d'abord Cathie...

Accompagnatrice en développement personnel et ostéopathe de formation initiale, elle rencontre avec ses confrères des difficultés croissantes à trouver des lieux pour développer leurs stages résidentiels. Actuellement, les délais de réservation pour un stage d’une quinzaine de participants se situent entre 1 an et 1,5 an dans la périphérie des 150 km autour de Chambéry. 
Elle a donc choisi de porter le projet de création d’un "outil" de travail locatif adapté aux pratiques des praticiens qui lui sont proches. 

Et puis, c'est aussi...

 Félix, Séraphin, Flore, Marion, Julien, François, Tom, Julien, Titi, Nicolas, Audrey, Romain, Guillaume, Rosanni, Arnaud, Guillaume, Sarah et Gildas, Francis, Catherine, Sylvie, Grégoire, Eric, Patricia...
Une famille soutenante, des amis précieux, des collaborateurs, des confrères et consoeurs, ostéopathes, psychopraticiens relationnels, enseignants de yoga, de tai-chi, chanteurs lyriques travaillant sur la voix/voie, clowns, praticiens de massage, artistes, bâtisseurs, architectes... 

De nombreux accompagnateurs réunis pour :

  • Prendre soin des individus en quête de santé, de sens et de bien-être
  • accompagner leur transition à travers différentes pratiques (corporelles, spirituelles, communicationnelles).
  • et transmettre des enseignements, des partages de connaissances et de compétences dans le domaine de la santé,  en permaculture, éco-construction, débats philosophiques.

Pourquoi "at hÔme" ?

Ce nom est arrivé en cours de parcours, comme un fruit bien mûr.
Un nom comme un puzzle, un origami, une salade de fruits de l’esprit, un joyeux jeu de mots.
Pour retrouver le langage alchimique des oiseaux, dans un drôle de  mélange poly-culturel.

Pour commencer, le cercle… O
Comme une alliance, comprenant une lumière en son centre, comme une ronde, qui réunit et qui libère ceux qui y entrent ou en sortent.

Clin d’œil à l’enso zen des japonais, symbole de l’éveil, l’univers, la vacuité et l’énergie mais aussi le cycle sans fin de la vie (karma), la simplicité, la plénitude ou l’harmonie entre les éléments. Enso est donc un électron libre polymorphe. Il nous invite à nous placer en tant qu’observateur, au-delà des apparences. Il suggère plutôt que d’affirmer. Belle subtilité.

 

Ô
Puis, comme il s’agit d’une maison après tout, s'ajoute un petit toit protecteur et contenant sur la tête. Ô comme la première invocation, traduisant un vif sentiment, un élan intérieur à aller plus loin que soi.

« Ô toi, vent de l’esprit qui souffle parfois en moi… ».

 

Om
Vient  « Om » comme dans « om mani padme hung ».

Le OM est une syllabe sanskrite sacrée qui représente le son originel, le verbe éternel et créateur. Parce que selon nous, la parole est une grande magie à elle-seule, que tout un chacun peut pratiquer pour créer ses relations à lui-même ou au monde.

 

Puis « Om »… enfin ohm
Comme l’unité de résistance... nos résistances au changement et à l’adaptabilité, mais aussi  
comme notre capacité à traverser ces moments difficiles, la résiliencedont nous pouvons faire preuve face aux enjeux internes et externes que nous proposent l'état actuel de notre planète.

 

Donc est arrivé « h » de la lettre hébraïque « hé »

Hé venant du fond de l'être est un appel, un émerveillement. C'est l'inspire et l'expire dans le nom de Dieu chez les hébreux. C’est la lettre de l’expression, la lettre de la création.

 

De « Home »... 
Parce que c’est une maison. Que notre désir est que notre domaine soit un lieu d'accueil où vous vous sentirez « comme à la maison ». Vraiment.

 

...à l'Homme
Il n’y a qu’un petit pont à rajouter, pour créer des liens en nous et entre nous. 
Notre Home est un espace pour l'Homme, des hommes et des femmes avec toute leur humanité… leurs creux, leurs bosses et leurs cabosses, leurs failles qui laissent passer la lumière.

 

"at hÔme" comme un atome… 
Poussière de rien, particule élémentaire, la plus petite partie indivisible, noyau et énergie fabuleuse, équilibre de charges négatives et positives… atomes crochus et électrons libres…

 

Encore un jeu de mots… 
L'ancrage à la terre, à la verte prairie couverte de serpolet du domaine, se fera par la présence bienfaisante de Hathor, déesse de la Vie, et des Arts, représentée par une vache.

Mais, direz-vous avec perspicacité, où est donc Hathor dans at hÔme?

Dans "me". Meuh !

Bon d'accord ça y est, l’humour est arrivé lui aussi !

 

 « maison d’hôte »
Enfin, en bon défenseur de la francophonie et pour atténuer ce nouvel anglicisme de plus dans notre univers qui en est déjà bien fourni, le sous titre « maison d’hôte »… Pour toute la douceur et la chaleur de l’accueil qui y sera présente. (et, à peine tirer par les cheveux ;), ça nous permet aussi d’inviter Thot, Dieu de la connaissance et de la transmission des savoirs).