La tribu

at hÔme, c'est avant tout une tribu, des femmes et des hommes, animé·es par l'envie de contribuer au monde en construisant un lieu unique, à la fois reposant et joyeux. C'est des bras, des sourires, des cœurs gros comme ça... pour vous offrir le meilleur, proposer des accompagnements adaptés à nombre de besoins et rénover une perle rare, cette maison !

Une partie des membres de cette tribu est en "compagnonnage", autrement dit en apprentissage des savoirs transmis par Cathie Marchan (osthéopathie, psychothérapie, pratiques d'intelligence relationnelle, clown, chant et végétaliste) au sein de l'école 
Kintsugi-Do qu'elle a créé. 

Autour de Cathie...

Depuis 16 ans, accompagnatrice en développement personnel, psychopraticienne, ostéopathe de formation initiale, clown, chanteuse... c'est elle et son enthousiasme qui nous réunit.

Son parcours de formation :
 

2007 ➜ 2024 médecine énergétique amazonienne ‐ takiwasi, kuriwasi, Emma’a Drolma Matta, Jean-Pierre Meyran, Fred Hervaud
2011/ 2024 travail de la voix - Francis Got

2007 ➜ 2020 Formation de psychopraticienne relationnelle ‐ Sarah et Gildas Leprêtre, Atelier d'étude des dynamiques relationnelles (ADYRE) 
2007/2015 shi Gei Do et arts martiaux internes
2011/2024 clown - Sylvie Daillot, Brice de Charentenay 
2013/2020 supervision/enseignement chamanique - Éric Marchal (les forges de Sylva)

1998 ➜ 2016 D.O. Diplôme d'ostéopathie ‐ Institut Supérieur d'Ostéopathie de Lyon (ISOstéo), OAK, puis formations post-graduées - Catherine Rod de Verchere


S’ajoute à cela une quête insatiable intime, vulnérable  et engagée sur le chemin de la connaissance de soi qui a forgé la certitude que mieux se connaître permet de relations plus harmonieuses à l’autre et au monde.

Les praticien·nes Kintsugi Do

Le kinstugi est l'art japonais de recoller ce qui est cassé avec de l'or, pour ne pas chercher à cacher les blessures et les histoires traumatiques mais pour faire de l'objet une nouvelle œuvre d'art.
C'est le nom de l'école qu'a fondée Cathie et qui permet de vous offrir toute une équipe d'accompagnant·es, joyeuse, complémentaire et pertinente.

Myriam Benguérine

Enseignante de cercles sacrés, psycho-praticienne et cérémonialiste
Sur des chemins Lakotas avec les Inipis puis en compagnonnage auprès de Cathie, Myriam vous propose désormais son savoir être, sa sensibilité et toute son expertise.

Séances de thérapie ou énergétiques individuelles 
Cérémonies cacao et temazcali
Cérémonies pour les enfants non-nés

Myriam : 06.64.54.14.73

Marion Cremona

Professeure de Qoya (danse libre), psycho-praticienne et cérémonialiste
Accompagnatrice au changement qu'il soit organisationnel ou intime, formée à l'intelligence collective et émotionnelle, professeure certifiée de Qoya (mouvement inspiré) et en compagnonnage auprès de Cathie, Marion vous offre sa présence de grande communiquante et sa pertinence toute en écoute et en finesse dans différents espaces.

Ateliers Qoya (danse libre, sensorielle, intuitive)
Séances de thérapie individuelle
Rituels intimes de célébration de passages

Marion : 06.37.37.45.92
www.marion-cremona-accompagnement.fr

Guillaume Calabretto

Enseignant de Yoga, psycho-praticien, praticien en massages ayurvédiques et musicien

Guillaume est un être multi-potentiel, curieux de découvrir l'autre sous toutes ses formes et de l'accompagner à exprimer son potentiel. Il nous régale de sa musique lors de certains espaces de cérémonies.

Il partage son temps entre son lieu d'accueil dans le Sud Ouest de la France et at hÔme pour vous proposer :

Séances individuelles en psycho-pratique et I.F.S.
Cours de yoga
Massage Abhyanga
Cercles de chant sacrés
Cérémonies cacao

Guillaume : 06.14.07.44.19

Et puis, la tribu c'est aussi...

 Félix, Séraphin, Isabelle, Guillaume, Géraldine, Chrys, Jonathan, Pierre Luc, Léo, Julien, François, Tom, Julien, Fred, Titi,  Romain, Rosanni, Arnaud, Sarah et Gildas, Francis, Jean-Pierre, Noëlle, Brice, Catherine, Sylvie, Manu, Grégoire, Eric, Patricia, Jean-Luc...
Quelques assistants et animaux de soutien émotionnel : Izou, Yumé, Lynx, Zoé, les poulettes, les grenouilles chantantes, les abeilles alchimistes et orpailleuses.

Une tribu soutenante, des amis précieux, des collaborateurices, des confrères et consoeurs, ostéopathes, psychopraticien·nes relationnel·les, chamans de toutes plumes, enseignant·es de yoga, de tai-chi, de Qoya, chanteurs lyriques travaillant sur la voix/voie, clowns, praticiens de massage, artistes, bâtisseurs, architectes... 

De nombreux accompagnateurices réuni·es pour :

  • Prendre soin des individus en quête de santé, de sens et de bien-être
  • accompagner leur transition à travers différentes pratiques (corporelles, spirituelles, communicationnelles).
  • et transmettre des enseignements, des partages de connaissances et de compétences dans le domaine de la santé,  en permaculture, éco-construction, débats philosophiques.

Pourquoi "at hÔme" ?

Ce nom est arrivé en cours de parcours, comme un fruit bien mûr.
Un nom comme un puzzle, un origami, une salade de fruits de l’esprit, un joyeux jeu de mots.
Pour retrouver le langage alchimique des oiseaux, dans un drôle de  mélange poly-culturel.

Pour commencer, le cercle… O
Comme une alliance, comprenant une lumière en son centre, comme une ronde, qui réunit et qui libère ceux qui y entrent ou en sortent.
Le cercle comme mode de gouvernance, comme lieu de partage, comme un tunnel vers un ailleurs.
Comme la hutte de sudation, la yourte, le puit à côté de la maison.
C’est aussi un rappel à nous rendre creux, nous « faire tuyaux » pour qu’autre chose puisse rayonner à travers nous.

Clin d’œil à l’enso zen des japonais, symbole de l’éveil, l’univers, la vacuité et l’énergie mais aussi le cycle sans fin de la vie (karma), la simplicité, la plénitude ou l’harmonie entre les éléments. (Ça se prononce « Whouah ») Enso est donc un électron libre polymorphe. Il nous invite à nous placer en tant qu’observateur, au-delà des apparences. Il suggère plutôt que d’affirmer. Belle subtilité.

 

Ô
Puis, comme il s’agit d’une maison après tout, s'ajoute un petit toit protecteur et contenant sur la tête.
Encore un Kanji japonais, il veut dire « humain ».
 l’humain rencontre la vacuité et le passage… il mène donc à plus grand que soi.
Ô est donc comme la première invocation, traduisant un vif sentiment, un élan intérieur à aller plus loin que soi.

« Ô toi, vent de l’esprit qui souffle parfois en moi… ».

 

Om
Vient  « Om » comme dans « om mani padme hung ».

Le OM est une syllabe sanskrite sacrée qui représente le son originel, le verbe éternel et créateur. Parce que selon nous, la parole est une grande magie à elle-seule, que tout un chacun peut pratiquer pour créer ses relations à lui-même ou au monde. Parce que c’est animés de cette vibration primordiale que nous œuvrons dans le monde. Parce que c’est par notre corps et notre présence que cette vibration se fait son pour se faire entendre.

 

Puis « Om »… enfin ohm
Comme l’unité de résistance... nos résistances au changement et à l’adaptabilité, mais aussi  
comme notre capacité à traverser ces moments difficiles, la résiliencedont nous pouvons faire preuve face aux enjeux internes et externes que nous proposent l'état actuel de notre planète.

 

Donc est arrivé « h » de la lettre hébraïque « hé »

Hé venant du fond de l'être est un appel, un émerveillement. C'est l'inspire et l'expire dans le nom de Dieu chez les hébreux. C’est la lettre de l’expression, la lettre de la création. Celle qui est « muette » mais vitale.

 

De « Home »... 
Parce que c’est une maison. Que notre désir est que notre domaine soit un lieu d'accueil où vous vous sentirez « comme à la maison ». Vraiment.

 

...à l'Homme
Il n’y a qu’un petit pont à rajouter, pour créer des liens en nous et entre nous. 
Notre Home est un espace pour l'Homme, des hommes et des femmes avec toute leur humanité… leurs creux, leurs bosses et leurs cabosses, leurs failles qui laissent passer la lumière.

 

"at hÔme" comme un atome…
On tisse un peu des lettres du nom de Cathie là dedans, clin d’œil à sa clownette qui s’appelle Miette.
Poussière de rien, particule élémentaire, la plus petite partie indivisible, noyau et énergie fabuleuse, équilibre de charges négatives et positives… atomes crochus et électrons libres…

Un dernier petit symbole japonais en filigrane sous la calligraphie du nom : kintsugi Do
Au debut, c’était « vivant », comme un cri du cœur/chœur… mais les choses ayant gagné en maturité…
C’est le nom de l’école portée par le lieu et par Cathie. Il nous parle de cet art japonais de recoller les pots cassés avec de l’or, du miel et de la lumière. Parce que nous avons tous rencontré les fracas de la vie, que nous avons été ébréchés, mais sûrement pas brisés. Que de ces cicatrices, nous pouvons faire de la beauté qui raconte notre histoire avec noblesse.

 

Encore un jeu de mots… 
L'ancrage à la terre, à la verte prairie couverte de serpolet du domaine, se fera par la présence bienfaisante de Hathor, déesse de la Vie, et des Arts, représentée par une vache.

Mais, direz-vous avec perspicacité, où est donc Hathor dans at hÔme?

Dans "me". Meuh !

Bon d'accord ça y est, l’humour est arrivé lui aussi !

 

 « maison d’hôte »
Enfin, en bon défenseur de la francophonie et pour atténuer ce nouvel anglicisme de plus dans notre univers qui en est déjà bien fourni, le sous titre « maison d’hôte »… Pour toute la douceur et la chaleur de l’accueil qui y sera présente. (et, à peine tirer par les cheveux ;), ça nous permet aussi d’inviter Thot, Dieu de la connaissance et de la transmission des savoirs).
Et si on joue au language des oiseaux encore un peu et que toute cette joyeuse mélodie advient on peut entendre Fa Mi… une vraie maison de famille. Et nous voilà revenus au cercle du départ.